Pour une ligne de bus 15A efficace

 

Les quartiers centre-est de Strasbourg (quartier des Quinze, Orangerie, Marne, Forêt Noire), sont aujourd'hui mal desservis, par le tram comme par le bus, pour l'accès à la gare SNCF et au centre-ville.
 

La ligne 15A, mise en place à la demande de l'ADIQ sous la première municipalité de Roland Ries, ne dessert plus nos quartiers comme le faisait l'ancienne ligne 15 qui offrait l'accès direct à la gare SNCF et au centre-ville.

Cette situation est dommageable pour les habitants de nos quartiers qui pour beaucoup, face aux contraintes des correspondances bus-tram, sont amenés à emprunter la voiture ou le taxi pour se rendre à la gare et au centre-ville. La situation est problématique en particulier pour les personnes âgées.

C'est pourquoi, dans la mesure où une desserte aisée de ces quartiers par le tram n'est pas envisagée, une amélioration de la desserte par le bus apparaîtrait nécessaire.

Cette amélioration serait réalisable par une prolongation de la ligne 15A, laquelle s'arrête aujourd'hui place de la République, par les quais J. Sturm, Finkmatt, Kléber et Saint-Jean, en tournant sur le pont Kuss et en reprenant en sens inverse par les quais Desaix et de Paris.

Avec ce simple prolongement, nos quartiers auraient un accès à la gare SNCF certes non direct mais proche, par la rue du Maire Kuss. Ils auraient également l'accès direct au cœur de ville, Halles et place de l'Homme de fer.

Il semblerait logique qu'en donnant un accès simple et rapide à la gare et au cœur de ville par la ligne 15A, sa fréquentation, et par là sa rentabilité, augmenteraient. Par ailleurs une fréquence accrue des passages serait une amélioration notable.

L'ADIQ a rencontré le directeur général de la CTS afin de clarifier les aspects technique et économique des améliorations que nous avons suggérées en termes de desserte et de fréquence.

Il n'apparaît pas d'obstacle technique au prolongement suggéré. Quant à une fréquence plus rapprochée des passages du 15A, celle-ci serait techniquement possible.

 
 
Au final il ressort qu'une amélioration de la ligne 15A, en desserte comme en fréquence, est liée à une décision politique. L'ADIQ suit de près ce dossier depuis 2006 ! 
 
 
Mars 2010

 

Comments