Brèves Conseil de Quartier novembre 2010

 

On résumera les principales activités du Conseil de Quartier de ces derniers mois.


Améliorer les transports en commun


Le CQ a produit une "autosaisine" visant à améliorer la desserte du quartier par les transports en commun, en particulier par la ligne 15A.


Par ailleurs, dans ce contexte de desserte difficile, le nouveau tronçon de la prochaine ligne F du tram, entre la station Observtoire et la place d'Islande, pose question quant à son utilité. En effet au départ la ligne F était prévue pour gagner directement la gare, ce qui devait être utile aux habitants de l'ouest du quartier.


Or les destinations des lignes ayant été modifiées, la ligne F ne va plus à la gare ; il faudra pour cela prendre la nouvelle ligne C à Observatoire, ce qui risque d'être mission impossible si les rames sont bondées du fait de l'afflux prévisible d'usagers en provenance de Neudorf et du Neuhof.


Une situation illustrant l'opportunité d'un tram de grande ceinture, concept soutenu par le Porte-parole du CQ Jean-Claude Gutapfel, qui aurait pour effet de désengorger le centre-ville et faciliter l'accès à la gare.


Projet de parcours des droits de l'Homme à l'Orangerie


Le projet de parcours des droits de l'Homme mis au point par le CQ dans le parc de l'Orangerie (voir Quinze de mai 2010 p. 17) sera prochainement présenté à l'Adjoint de quartier M. Bitz. A noter que ledit parcours, à une étape duquel le CQ avait prévu l'installation de la statue de Gandhi que l'Inde souhaite offrir à Strasbourg, a été l'objet d'une situation diplomatique particulière.


Venus au parc le 9 juillet quelque temps après avoir décliné l'emplacement au Heyritz, les représentants de l'ambassade de l'Inde en France ont été littéralement "emballés" par le site suggéré par le CQ : la roseraie. Tout semblait aller pour le mieux dans le meilleur des mondes, jusqu'à ce que M. Le Maire informe le CQ qu'en raison d'un avis négatif émis par l'Architecte des Bâtiments de France (ABF), la statue serait finalement installée aux abords du Parlement européen.


Le CQ ayant sollicité copie de l'avis de l'ABF afin de connaître la raison du refus, la Ville faisait savoir que l'avis de l'architecte avait été donné à un collaborateur de M. Le Maire, avant d'indiquer dans un courrier suivant qu'il s'était agi d'un avis "oral" donné cet été par le Conservateur Régional des Monuments Historiques (et non plus par l'ABF). Dommage pour le CQ, qui souhaitait adapter sa stratégie en fonction du motif du refus.


Insécurité Cité Rotterdam


L'insécurité grandissante à la Cité Rotterdam faisait réagir le CQ par le biais d'une autosaisine du 30 juin demandant à M. Le Maire d'organiser une réunion avec tous les acteurs concernés, et de prendre les mesures adéquates pour remédier à la situation.


Le CQ fut informé oralement que l'autosaisine était rejetée pour non respect des règles de fonctionnement (obligation d'approbation de l'autosaisine en réunion plénière). Début novembre a eu lieu une réunion d'état des lieux organisée par l'Adjoint M. Bitz avec le CQ et les habitants de la cité.


Pique-nique cité Spach


Pour cette 2e édition du pique-nique à la cité Spach, les habitants sont sortis dans la rue le 18 septembre. Musique de jazz manouche, grillade et bonne humeur étaient au rendez-vous, avec même un atelier de jardinage pour enfants. Une initiative importante du CQ sous la houlette d'Etienne Fleury et Elisabeth Koonja, soutenue par l'Adjoint M. Bitz, visant à faire participer davantage les habitants à la vie du quartier.


Action Biodiversité


Lors d'un parcours de connaissance de la biodiversité à l'Orangerie le 16 octobre, les participants ont eu le privilège de découvir l'élevage de grands hamsters du zoo. Le directeur, M. Rinck, a présenté ses petits pensionnaires et décrit leur mode de vie et la problématique de leur protection. Puis le groupe s'est rendu au bureau du CQ pour visionner un film sur la biodiversité en Alsace recueilli à la DREAL.


Novembre 2010

Comments